Bad buzz / Good buzz, l’homme nu de La Redoute

Buzz : l'homme nu de la Redoute
LA REDOUTE
Buzz la Redoute : PEDOBEAR, détournement the Amnesic
PEDOBEAR, détournement the Amnesic

3 suisses : Detournement buzz la redoute

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le passage à Internet représente « une formidable chance de nous réinventer et d’opérer la mutation dont nous avons besoin pour continuer à prospérer » disait Denis Terrien, directeur général de La Redoute, il y a quelques mois. La Redoute n’est pas en très grande forme et Internet est pour la marque un enjeu majeur. Son site est un des principaux site e-commerce français par son trafic. Passons aux travaux pratiques :

1. La Redoute publie une page apparemment bien innocente : des enfants sur une plage…mais un homme nu en arrière-plan, vite découvert par des internautes attentifs (merci la fonction zoom),
2. Tout est là pour une possible viralisation dans un ordre désormais classique : réseaux sociaux, blogs puis médias traditionnels ; une image simple, facile, un univers incongru au regard de la clientèle, et du produit vendu pour des enfants, la valorisation possible du disséminateur de l’information, des détournements possibles, le buzz démarre,
3. Devant certaines réactions et le flirt avec le bad buzz (voir le détournement Pedobear par exemple), il n’y a qu’à s’excuser de cette erreur (qui serait involontaire donc…) et à retirer l’image, ce que fait La Redoute.
4. Le concurrent Trois Suisses s’appuie sur ce buzz et profite de la courte-échelle ainsi offerte par l’intermédiaire d’une page Facebook qui remet les choses en place de façon assez amusante. Il reste donc à La Redoute à reprendre le contrôle du buzz qui lui échappe.
5. Dans une video sur Youtube, La Redoute renouvelle ses excuses, et fait le lien en lançant un nouveau jeu social sur Facebook et Twitter, jeu qui rhabille les gagnants ; une chasse aux erreurs glissées volontairement sur des pages de la marque (et qui nécessite donc leur consultation) en gardant le sourire. Buzz apparemment positif…

 

 

La courte morale de l’histoire est que si l’on s’aventure sur le net, il n’y a pas d’autres solutions que d’en jouer le jeu. A buzz sur le Net, réponse sur le Net dans l’esprit du Net…certainement ce qu’aurait dû faire Nestlé lors de ses difficultés avec Greenpeace.

Partage...

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*