Category Archives: Extrême Sensio

Conjuguer e-commerce et brand-experience, Bonobo aussi !

Image du site web Bonobo Jeans

 

Comme nous le savons tous, fini le client passif, passons au client acteur susceptible de s’approprier la marque et d’influencer ses pairs. En participant au développement de l’ADN de cette marque, l’internaute assure jusqu’à un certain point la co-construction de cet organisme en quelque sorte génétiquement modifiable. L’objectif est bien sûr la pérennisation de la dite marque à travers la proximité et la fidélisation du client, sans oublier bien sûr l’upselling, l’augmentation du taux de conversion et du panier moyen. Pour cela, Bonobo, connu d’abord pour ses jeans, a à son tour choisi d’intégrer e-commerce et brand-expérience, de penser et de multiplier l’ensemble des points de contact numériques – Facebook, Twitter, Youtube, Pinterest, Instagram  – en coordination avec les points de contact physiques.  Il s’agit d’enrichir et de renforcer la dimension communautaire. Chaque client peut s’impliquer en déposant ses commentaires sur le produit et en apportant sa contribution à un webzine traitant des engagements alternatifs de la marque à partir de son compte. Chaque fiche produit comporte des conseils, des avis de stylistes et de bloggeurs. Il s’agit aussi de faciliter les choix, de fluidifier les parcours utilisateurs et les tunnels de conversion. Tels sont les principaux axes suivant lesquels nous avons choisi (avec Extrême Sensio) de développer le nouveau site mis en ligne il y a quelques semaines avec des résultats extrêmement positifs.

 

Share

Top com d’or « site consumer et e-commerce » pour le Futuroscope

la team Futuroscope / Extrême Sensio prête pour recevoir le Top Com

Top com d’OR dans la catégorie Consumer et e-commerce pour le nouveau site du Futuroscope au congrès de la communication Top/com Paris 2012 qui récompense les meilleures actions de communication. En période de crise, avec une consommation en berne et des budgets contraints, comment maintenir, voire booster, les performances d’une entreprise comme le Futuroscope ? Les réponses proposées et les résultats obtenus par le nouveau site du parc ont sans doute motivé le choix du jury constitué par des professionnels de grands groupes.

Une petite satisfaction professionnelle pour moi et le groupe Extreme (par ailleurs un Top com d’or dans la catégorie « marketing viral » pour le dispositif « Peur sur le parc 2 » réalisé pour le Parc Astérix) ; pour Extreme Sensio donc, qui a travaillé à la conception de ce site avec l’équipe du Futuroscope, la conception repose sur quelques principes et idées simples :

  • Faire du site la première attraction du parc ;
  • Proposer en conséquence à l’internaute une véritable expérience, cohérente avec le produit Futuroscope ;  une expérience immersive (avec notamment scrolling différentiel) qui donne de la profondeur ;
  • S’appuyer sur des vidéos de qualité dont on sait que, bien choisies, elles peuvent doper la fréquentation d’un site ; et pour un parc de l’image, ce n’est pas déplacé…
  • Proposer une navigation simple, des aides et des infos pratiques   ;
  •  Stimuler et faciliter les choix de l’internaute en proposant des produits clés en main accessibles dès la home et un tunnel de conversion simple et rapide.

Est-ce que ça marche ? La réponse est oui !

En effet, tous les metrics sont au vert franc. Ils montrent un taux de rebond très faible de l’ordre de 20% et des chiffres en progrès spectaculaires, tant en matière de fréquentation ( 8 pages vues et 9 min de consultation en moyenne par exemple) qu’en matière de conversions. En boostant les ventes de 25%, le site est ainsi devenu le premier canal de vente du Futuroscope.

 

Share

TEA, ebook, le choix du modèle ouvert

Qui, au moment d’acheter une liseuse n’a pas comparé non seulement la machine, mais aussi l’offre éditoriale sachant que ce choix engage dans une dépendance au fournisseur choisi ? L’initiative de Decitre (partagée par Cultura, Rueducommerce et Smile) d’offrir une plateforme ouverte (opensource) vise à ouvrir une brèche dans la domination des systèmes propriétaires fermés offerts principalement par Amazon et Apple. Il s’agit là d’un enjeu économique, politique et culturel de premier plan. The ebook Alternative ou  « tea » est sensée apporter une solution à toute la chaîne de lecture :

  • Aux éditeurs  dont la diffusion du catalogue échappera aux exigences des écosystèmes fermés,
  • aux libraires et distributeurs qui ont là accès à un outil personnalisable permettant de promouvoir leurs conseils, leurs rayons et leurs ventes moyennant redevance bien sûr,
  • aux lecteurs enfin dont le choix pourra se faire à terme chez n’importe quel distributeur pour n’importe quelle machine et n’importe quel écran en en changeant à volonté. Le lecteur doit pouvoir selon G. Decitre « lire, manipuler et commenter les livres numériques où il veut, quand il veut et comme il veut, indépendamment du distributeur et du matériel de lecture » ; une belle profession de foi soutenue dans un manifeste du lecteur qui accompagne l’initiative.

Si l’on hésitait encore à s’engager dans l’un ou l’autre écosystème, peut-être cette initiative apporte t-elle une réponse par une  liberté et une flexibilité bien plus proche de l’esprit du web.

Dans cet esprit, Decitre complète son positionnement en  lançant entrée livre, site communautaire à la conception duquel nous avons collaboré avec Extrême Sensio, site de partage des lectures ouvert à tous lecteurs, libraires et auteurs. Il reste à voir comment cette initiative va monter en puissance. Après tout d’abord le Bookeen de Cybook , Kobo et iPad devraient permettre l’accès à TEA vers le milieu de l’année. Il restera Amazon, dont la liseuse Kindle Fire n’est pas encore distribuée en France. A suivre…

 

Share