Elections présidentielles : Loi électorale et résistotwittos

La loi qui interdit l’annonce de toute estimation des résultats avant 20h est-elle opérationnelle dans un monde de l’internet global, des réseaux sociaux et du temps réel ? Non ! On s’est donc retrouvés ce dernier dimanche 22 avril, jour du premier tour des élections, comme certainement le 6 mai prochain, face à des situations « schizophréniques » :

–  Entre la sphère des médias traditionnels, radio et TV où tout le monde a fait semblant et celle du web, qui a donné des infos en continu. Les fils Twitter #radiolondres et # icilondres, clins d’œil à la résistance, ont contourné le système et essayé de ne pas tomber sous le coup de la loi en employant des métaphores culinaires, climatiques ou géographiques, souvent humoristiques, pour donner des estimations bien avant 20 heures avec un pic 2 heures plus tôt et un trafic bien supérieur au fil officiel (voir ci-contre les données Hashtagbattle reprises aussi sur Libération)

Graphique 48h HashtagBattle - #radiolondres
Graphique 48h HashtagBattle - #radiolondres en date du dimanche après-midi (repris sur libération)
Graphique 48h HashtagBattle - #elysee
Graphique 48h HashtagBattle - #elysee en date du dimanche après-midi (repris sur libération)
HashtagBattle - radiolondres vs Elysee
HashtagBattle - radiolondres vs Elysee

 

–  Entre une sphère du temps réel et une sphère artificiellement maintenue sous cloche : La quintescence en était palpable au sein d’un même média ; un exemple est la RTBF dont la page web affichait des banalités sur le taux de participation, sur la loi française, sur la nécessité d’attendre l’heure officielle en même temps que défilaient dans la colonne de droite des remontées de de tweets donnant des liens et des estimations.

–  Au niveau individuel, entre les efforts de respect de la loi et l’envie d’y résister et de la contourner (voir Libération qui n’a finalement pas tenu sa promesse d’annoncer des résultats précocement ; la médaille du genre étant à décerner à ces envoyés spéciaux des chaînes TV faisant semblant d’ignorer les estimations de résultats
devant la cohorte des militants en fête dans leur dos.

–  Et globalement entre ceux qui savaient et ceux qui ne savaient pas, mais qui pouvaient savoir par ceux qui savaient….

…En bref, désordre et artificialité. Sur le web, chacun est un média, pour le bon et le moins bon. Le temps de réaction et d’adaptation à ces nouvelles conditions laisse un entre-deux dans lequel nous naviguons à vue sans avoir de solutions probantes qui ne soient ni hors sujet, ni simplement dictées par des intérêts partisans.

Au rayon des inquiétudes possibles, entre interdiction de publication des résultats et impossibilité de contrôler leur diffusion par des sources parfois mal identifiées, il y a un interstice qui pourrait laisser place à des manipulations ? Info ou intox ?

Quant à l’influence des réseaux sociaux (j’y inclus Twitter) sur le choix, leur poids réel est-il si important  qu’aiment à le penser quelques acteurs du secteur ? Dans cette élection, cela reste à prouver. Attendons les études ! Ce sont certes des armes militantes à ne pas négliger, qui comme telles, travaillent sur l’image, diffusent clichés, slogans et ripostes, renforcent éventuellement l’effet de groupe, mais offrent peu de réel dialogue. Au fond, ces réseaux sont-ils prescripteurs ? Les pressions amicales, familiales, sociales n’ont-elles pas autant ou davantage de poids ?

Il n’en reste pas moins que voter en connaissant par avance les résultats peut être vécu comme une dépossession…un sentiment qui vous fait passer d’une position d’acteur à celle de spectateur, à contre-courant des effets du numérique en général. D’autre part, le centre d’intérêt passe de l’essentiel (le fond) à l’accessoire et au jeu. Qui donnera, qui apprendra le premier résultat ? A quelle heure ?…Certains diront que, de toutes façons, la société du spectacle a déjà réglé le problème du fond en le confondant avec la forme. La loi devra donc être modifiée, mais comment ? Le chantier est ouvert…

Partage...
  • 3
    Shares

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*